Menu

Logo musée des nuages Flèche retour
Art / Environnement

Un espace d’air contemporain

Le musée des nuages s’enrichit d’une nouvelle entité : l’association Climats artistiques

Afin d’aborder la question climatique par le sensible,
Climats artistiques en propose l’exploration depuis un « lieu commun » : le paysage

Pour accorder nos pratiques aux principes vertueux que nous dictent les tensions environnementales, nous avons choisi d’implanter l’association Climats artistiques en Nouvelle-Aquitaine. Cette région bordée par le littoral atlantique à l’ouest, la montagne au sud, des forêts et des terres agricole, mais aussi dotée de la plus importantes surface anthropisée de France, la Nouvelle-Aquitaine est aussi commanditaire des rapports Acclimaterra I et II, dirigés par un membre du GIEC. La vertu principale de ces ouvrages est d’évaluer les interactions du changement climatique global à l’échelle locale. Selon le directeur du rapport, Yves Letreut, l’art, en agissant sur nos perceptions, est un levier pour la transition.

La transition ne se décrète pas, elle doit être désirée. L’artiste, comme le militant ou le scientifique sont impuissants tant qu’ils restent isolés. Lors de la création de Climats artistiques, le rapport de M. Latarjet, remis à la ministre Françoise Nissen, prônait le rapprochement de l’Économie sociale et Solidaire et de la Culture. La voie nous était désignée : celle d’un ancrage territorial en appui sur les interactions sociales. 

Pour cette raison, nous avons noué un partenariat avec le tiers-lieu creusois La Quincaillerie (numérique), grâce auquel nous rencontrons des habitants liés à divers milieux. Nous nous sommes simultanément rapprochés des services publics, des institutions, des associations et initiatives privées. 

Le projet Paysage(s) de Guéret

En prenant ancrage dans un tableau du XIXe siècle, nous dessinons un parcours exploratoire dans l’espace, mais aussi dans le temps, l’histoire et les sciences humaines. Nous mettons en mouvement une réflection et un regard auquel chacun peut contribuer (voir aussi la page Paysage(s) de Guéret sur le site de climatsartistiques.art). 

Thomas Lanfranchi sera l’artiste qui inaugurera notre espace-d’air-contemporain. Il met en œuvre une création exigeante, radicale et généreuse, pour explorer une forme d’art qui formule, au delà de sa force poétique, une proposition d’art dématérialisé au sein duquel la pensée, le regard, l’échange sont les uniques matériaux. 

La résidence Cube de nuage, de Thomas Lanfranchi

Sous l’impulsion de cet artiste, l’art conceptuel retrouve un souffle qui pourrait de surcroît annoncer une forme d’art « chimiquement pur » puisqu’il nous invite à faire exister, par notre seule activité mentale, un nuage naturel, mais de forme cubique. 


Thomas Lanfranchi sera en résidence à Guéret du 1er au 30 avril 2021. Nous remercions chaleureusement le tiers-lieu La Quincaillerie (numérique), 22 avenue Charles de Gaulle, qui le reçoit dans un espace de travail accueillant voir l’article.

Vous avez dit local, pas bocal…

Etablis à La Quincaillerie, tiers-lieu d’assemblage local, à Guéret, depuis 2019, nous y expérimentons l’usage redéfini des biens communs, à l’ère du changement climatique.

Le musée des nuages y propose un art en “circuit court”, prenant appui sur les ressources locales, pour connecter richesses naturelles et diversité culturelle, dans une logique de prolifération et d’échanges.

Dans l’attente de l’assouplissement des mesures sanitaires, vous êtes d’ores et déjà chaleureusement convié.e.s. à découvrir toute nos propositions artistiques à l’air libre, au cœur de la Creuse…

Visiter le site climatsartistiques.art

logo partenaires

Posté par

direction des vents

Retour aux articles