Menu

Logo musée des nuages
water-shape Created with Sketch.

eau

air

Oval Created with Sketch.

lumière

énergie

Nos collections

Nos collections sont réparties en quatre thématiques :
l'eau, l'air, la lumière, l'énergie.
Laissez-vous guider…

Ticket de musée Ticket de musée

défiler vers le bas

Ligne scroll
Icône eau
L'eau

Autour des puits, des fontaines, des lavoirs ou d’un verre en terrasse, l’eau est un facteur de convivialité. Du monumental ouvrage d’art conçu pour l’irrigation, au robinet de confort, l'eau fut de tout temps un vecteur de culture.

Chateau d'eau Chateau d'eau Chateau d'eau

Châteaux d'eau

Un château d’eau est un repère, un signe de prospérité, un témoin de civilisation. Intégrer un château d’eau dans les collections du musée des nuages c’est « restaurer » le regard des habitants sur leurs équipements urbains.

Voir le détail
Flèche retour

Eau

Châteaux d’eaux « grands crus classés »

Un château d’eau est un repère, un signe de prospérité, un témoin de civilisation. Inscrire un château d’eau dans le patrimoine du musée des nuages, c’est célébrer l’intelligence collective au service du bien commun. Intégrer un château d’eau dans les collections du musée des nuages c’est « restaurer » le regard des habitants sur leurs équipements urbains, c’est attirer l’attention sur les éléments qui fondent la qualité de la vie.
Le musée des nuages applique son emblème sur plusieurs châteaux d’eau et par cette marque répétitive, il rappelle les liens invisibles que tissent ces équipements interconnectés.
Ces tours veillent sur un empire poétique, créent un réseau de consciences, elles élèvent naturellement le regard.

L’antenne de Melle, châteaux d’eau de la Ville de Melle et verres à eau

illustration

La première inscription « musée des nuages » sur un château d’eau a été accueillie par la ville de Melle. Cette commande pérenne a été réalisée pour la Biennale internationale d’art contemporain 2007 « Eau, air, terre, la sagesse du jardinier » dirigée par Dominique Truco. Dans le même temps, des verres pour les festivités ou la restauration collective ont été édités par le musée des nuages.
[Inscription « musée des nuages » sur le château d’eau de la Ville de Melle, depuis 2007 ; verre à eau.]

Le musée des nuages de Poitiers Bellejouanne

illustration

Le musée des nuages de Poitiers Bellejouanne

« J'ai cherché l'entrée du musée des nuages, mais je ne l'ai pas trouvée », expliquait un visiteur aux services culturels de la ville.
On venait de poser l'insigne du musée sur l'une des deux tours, mais la station de traitement des eaux n'est pas accessible aux promeneurs. Qu'il soit d'eau ou bien de sable, un château est une citadelle. Le musée des nuages s'empare donc de cette tour et nous arrête au pied de la lettre. Ici, la visite se fait de l'extérieur.

Si toutes les usines du monde ressemblaient au centre de production d'eau potable de Bellejouanne, nous travaillerions alors au milieu d'espaces verts, de bassins surplombés par des passerelles où l'air, l'eau et la lumière circulent. Au centre de l'enceinte, les maîtres d'ouvrage ont créé un Pavillon de l'eau. Cet espace pédagogique, que l'on visite sur inscription et par groupe, initie le public et les scolaires aux particularités des ressources aquifères du territoire. On y découvre les systèmes d’épuration et les processus de potabilisation effectués dans la station. Le Pavillon est accessible par des coursives suspendues. Le visiteur enjambe des jardins quadrillés par des bordures maçonnées. Dans chaque enclos, le vert de l'engazonnement a remplacé les bassins miroitants qui tapissaient, hier, un parterre de piscines filtrantes.
Au terme de son parcours, le liquide transparent dévalait des cascades de faïence, pour s'oxygéner dans les tourbillons d'un labyrinthe de vasques blanches. Puis, on le propulsait vers la cuve, dernier séjour dans les hauteurs, avant qu'il ne replonge sous terre, pour serpenter vers nos appartements.

Aujourd'hui, les alvéoles rectangulaires, disposées en damier au pied des tours, ne servent plus à la filtration. Dans un bassin encore en eau, quelques truitelles agitent la surface. Le comportement de ce poisson servait hier comme témoin de salubrité. Si sa présence demeure un signal rassurant, ce n'est plus par vigilance sanitaire, mais parce que l'on conserve ainsi le contact avec une mémoire vivante, en eau vive.

Au centre du parc, des arceaux de pierre montés au XIXe siècle sur le prolongement d'un aqueduc romain longent un bâtiment aux murs lisses. L'eau est maintenant conduite vers une salle des machines, qui la débarrassent de toute scorie, pour la verser enfin dans l'un des deux grands entonnoirs suspendus dans les tours, au-dessus de nos têtes. Ici et comme partout, l'eau ne fait pas que passer. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis la création de la raffinerie de Bellejouanne, qui se transforme, elle aussi, au passage du temps.
Le musée des nuages pose donc sa signature sur un établissement en mouvement, dont la mission n'est pas de conserver, mais au contraire de transformer un bien qu'il ne conserve pas.

Retour à la page visite
Bouteilles d'eau Bouteilles d'eau Bouteilles d'eau

Bouteilles

Bouteilles et verres à eau estampillés musée des nuages sont des petits monuments individuels dédiés à la conscience de l’eau et à son partage.

Voir le détail
Flèche retour

Eau

« Eau du robinet au Naturel »

Eau du robinet « au naturel » est un hommage à la qualité de vie dont jouissent les humains qui peuvent porter sans crainte un goulot à leurs lèvres. Bouteilles et verres à eau estampillés musée des nuages sont des petits monuments individuels dédiés à la conscience de l’eau et à son partage.
On n'arrête pas un nuage, parce qu'il faudrait alors arrêter le ciel.
On ne retient pas l'eau. Tout au plus, la capte-t-on dans le creux des mains, dans un flacon, une citerne, un réservoir qui nous invite à la consommer sans attendre, ou à la transformer pour ne pas la gâcher ; car l'eau s'altère par excès de conservation.
Le musée des nuages ne conserve donc rien, si ce n'est un élan. Tout au plus entretient-il un mouvement, celui de notre attention envers les choses simples.
Simples comme l'air que l'on respire ; disponibles comme la lumière qu'il suffit de savoir prendre ; courantes comme l'eau, qui file entre les doigts.
Le musée des nuages met en circulation des objets usuels ou recyclés, des multiples, dont la banalité nous offre le luxe de leur accessibilité et la possibilité de leur partage.

illustration
Retour à la page visite
Fontaines Fontaines Fontaines

Fontaines

Autour des puits, des fontaines, des lavoirs ou d’un verre en terrasse, l’eau est un facteur de convivialité. Du monumental ouvrage d’art conçu pour l’irrigation, au robinet de confort qui pénétra dans l’intimité des habitats, cet élément vital fut de tout temps un vecteur de culture.

Voir le détail
Go back

Eau

Fontaines

Autour des puits, des fontaines, des lavoirs ou d’un verre en terrasse, l’eau est un facteur de convivialité. Du monumental ouvrage d’art conçu pour l’irrigation, au robinet de confort qui pénétra dans l’intimité des habitats, cet élément vital fut de tout temps un vecteur de culture. Les fontaines créées par le musée des nuages sont des points d’eau considérés comme des points de rencontre pour explorer tous les points de vue. C’est pour cette raison qu’elles sont mobiles…

illustration
Retour à la page visite
Cocktail Cocktail Cocktail

Cocktail 5 sources

Le cocktail 5 sources est un assemblage de quatre eaux de source, plus une : l’eau de robinet !

Voir le détail
Go back

Eau

Cocktail 5 sources

illustration

Le cocktail 5 sources est un assemblage de quatre eaux de source, plus une : l’eau de robinet !
Le fond du verre contient toujours une base d'eau du robinet d’1/5.
Ce cocktail qui se boit tempéré a été servi au café du Boulevard (Melle), au restaurant du Mac/Val (Vitry-Sur-Seine), il agrémente les vacances au soleil. Choisissez, assemblez, comparez. Faites le cocktail vous-même et envoyez-nous votre recette avec des photos. Vous pouvez également nous demander le Moulin à eau à placer sur votre comptoir avec les sous-verres, l’ardoise et les verres 5 Sources.

Retour à la page visite
Source d'eau Source d'eau

Piscine des sources

Une piscine dans laquelle on peut se servir à boire en plongeant les mains dans le bassin, pour saisir des bouteilles d’eau à consommer sur place ou plus tard.

Voir le détail
Go back

Eau

Piscine des sources

Les étudiants de l’École nationale d’aviation civile affluent de tous les pays pour partager quelques années d’études sur le campus toulousain de l’ENAC, avant de s’envoler vers leur vie professionnelle. Nous les avons invités à se rafraîchir autour d’une piscine dans laquelle ils pouvaient se servir à boire en plongeant les mains dans le bassin, pour saisir des bouteilles d’eau à consommer sur place ou plus tard. L’installation a été liquidée proprement, puisqu’elle était réalisée en matériaux recyclables (eau, plastique PET, papier pour les motifs muraux, mobilier trouvé sur place, palettes restituées au transporteur).

illustration
Retour à la page visite
Icône nuage
L'air

Nous sommes attentifs aux signes du temps, à leur mutation permanente et nous les inscrivons avec vous sur des objets et dans le temps, pour préserver une atmosphère et une ambiance propice aux belles apparitions. Saisir l’air du temps, lancer des idées en l’air, être libres comme l’air, mais détecter les mouvement fugaces annonciateurs du beau ou du mauvais temps.

Eventail Eventail Eventail

Eventail radioactif

La toxicité des combustibles irradiés ne s’éteint pas en soufflant dessus. Chassons les nuages nucléaires avec une bonne ventilation manuelle !

Voir le détail
Go back

Air

Eventail

Plus de cinquante ans après les premiers feux du briquet nucléaire, partout sur la planète, nous n’en sommes encore qu’au stade du stockage temporaire des déchets. Si l’érosion des cadres politiques et législatifs venait à s’accélérer, la toxicité des radioéléments, elle, resterait installée dans la longue durée. La toxicité des combustibles irradiés ne s’éteint pas en soufflant dessus. Chassons les nuages nucléaires avec une bonne ventilation manuelle !

illustration
Retour à la page visite
Exposition Exposition Exposition

L’art dans le vent

Exposition L'Art dans le vent, au domaine de Chamarande (91) en 2000. Pendant la période 1995-2000, le musée des nuages a bénéficié du mécénat d’un fournisseur des musées.

Voir le détail
Flèche retour

Air

L'art dans le vent

Exposition L'Art dans le vent, au domaine de Chamarande (91) en 2000. Pendant la période 1995-2000, le musée des nuages a bénéficié du mécénat d’un fournisseur des musées. Pour annoncer son soutien au musée des nuages, le p.d.-g de cette entreprise a demandé à la présentatrice Sylvain Lorenz de recueillir un Nuage médiatique. C’est le producteur Christophe Dechavane, qui offrira ce nuage sur un plateau au musée des nuages (chaîne TF1, lundi de Pâques, 17 avril 1995 à 17h). L’année suivante, un nuage artificiel est recueilli devant les caméras pour l’émission Paris Dernière de Thierry Ardisson, sur la chaîne Paris Première. Ce don porte le nom Émission d’hydrocarbures, puisqu’il a été prélevé à l’arrière d’un bus à Paris, le 2 mars 1996 à 23h. Les bus parisiens étaient alors encore très polluants (Fonds du ciel, musée des nuages).

illustration
Retour à la page visite
Verrière Verrière Verrière

Vue de Paris

Cet aménagement de la verrière d’une galerie parisienne a été réalisé dans l’espace commun des galeries Sous-sol, Casini, Anton-Weller, au 57 rue de Bretagne, Paris. Une fontaine à eau et des verres estampillés musée des nuages ont été édités pour l’usage dans les locaux (mai 2003).

Voir le détail
Flèche retour

Air

Vue de Paris, air de Paris, ciel de Paris

Cet aménagement de la verrière d’une galerie parisienne a été réalisé dans l’espace commun des galeries Sous-sol, Casini, Anton-Weller, au 57 rue de Bretagne, Paris. Une fontaine à eau et des verres estampillés musée des nuages ont été édités pour l’usage dans les locaux (mai 2003).

illustration
Retour à la page visite
Etats du ciel Etats du ciel Etats du ciel

Etats du ciel

L’inconstance du ciel représente un défi pour le peintre autant que pour le scientifique. « États du ciel » est une exposition de plein air décrivant les variations de nos représentations du temps, dans le temps.

Voir le détail
Flèche retour

Air

États du ciel

L’inconstance du ciel représente un défi pour le peintre autant que pour le scientifique. « États du ciel » est une exposition de plein air décrivant les variations de nos représentations du temps, dans le temps.
Trente panneaux, répartis sur une promenade réunissent des documents relatifs à l’histoire de l’art et de la météorologie, pour témoigner de notre relation aux phénomènes célestes.
La description des phénomènes et la prédiction du climat se sont d'abord faites par des mots, des dictons et proverbes.
Le premier ouvrage sur la météorologie a été écrit en Chine, par Nei Tsing Sou Wen, il y a cinq mille ans.
Plus récemment, les savants ont créé une nomenclature, pour laquelle ils ont sollicité le talent des artistes, afin de fixer les différents états du ciel par le dessin.
L'arrivée de la photographie promit enfin une approche objective, mais c'est alors qu'intervint la notion de système nuageux, qui fit préférer au cadrage photographique fragmentaire la compréhension des phénomènes atmosphériques dans leur ensemble.
Un nuage n'est pas seul. Les configurations célestes se superposent et s'enchaînent dans des mouvements que nous révèlent aujourd'hui les vues satellitaires.
Bien qu’il soit prévu depuis des hauteurs stratosphériques, l'événement climatique se vérifie sur Terre, à hauteur humaine et ne correspond jamais entièrement à un modèle statique.
L'observation des nuages est une vérité fugace, qui nous rappelle notre subjectivité et nous invite à la rêverie.
États du ciel est une exposition de plein air qui nous invite à la promenade pour apprécier le beau et nous consoler du mauvais temps, pourvu qu’il y ait un peu de lumière.

illustration
Retour à la page visite
Icône lumière
La lumière

La meilleure façon de ne pas allumer la lumière dans une salle, c’est de proposer une exposition en plein air. On peut la visiter en plein jour ou par les nuits de forte Lune. Ainsi, les interventions du musée des nuages ont souvent lieu en plein air et tentent de ne pas utiliser d’éclairage artificiel.

Chaise longue Chaise longue Chaise longue

Invitation à la promenade

S’asseoir dans une chaise longue, c’est s’inviter à une exposition que l’on découvre la tête en l’air. C’est profiter d’un laissez-passer permanent pour s’embarquer dans le paysage mouvant d’un ciel toujours redessiné, toujours contemporain.

Voir le détail
Flèche retour

Lumière

Invitation à la promenade

S’asseoir dans une chaise longue, c’est s’inviter à une exposition que l’on découvre la tête en l’air. C’est profiter d’un laissez-passer permanent pour s’embarquer dans le paysage mouvant d’un ciel toujours redessiné, toujours contemporain. 100 chaises de toile ont été achetées par le FDAC de l’Essonne, en 2005. Elles sont prêtées aux promeneurs du parc par la conservatrice d’alors, Judith Quentel. Aujourd’hui, elles sont utilisées lors d’événements dans le domaine départemental de Chamarande, pendant la belle saison. D’autres ont été acquises pour améliorer le confort et mieux accueillir le visiteur au cours de son parcours dans les allées de la foire à la FIAC (Foire Internationale d’Art Contemporain Paris, Galerie Le Sous-sol), pour les clients d’un restaurant (Transversal au Mac/Val), pour la ville de Poitiers, des particuliers et des associations.

illustration
Retour à la page visite
Ombre Ombre Ombre

Zones d’ombres

Attention aux fonds de ciel uni ! Ne vous exposez pas longtemps à la morsure du soleil. Ce genre d’exposition n’est pas sans conséquence.

Voir le détail
Flèche retour

Lumière

Zones d'ombre

Attention aux fonds de ciel uni ! Ne vous exposez pas longtemps à la morsure du soleil. Ce genre d’exposition n’est pas sans conséquence. Comme tous les musées, le musée des nuages travaille à préserver un patrimoine. Ce bien précieux c’est vous, votre peau, vos yeux. Recherchez les zones d’ombre, à moins que de beaux stratus, cirrus ou cumulus ne viennent spontanément tirer vers vous leur couverture nuageuse. Le ciel est un paysage changeant, le musée des nuages souhaite vous faire apprécier ces instants de fraîcheur où le soleil se voile. Profitez des zones d’ombre.

illustration
Retour à la page visite
Effet de serre Effet de serre Effet de serre

Effets de serres

Le musée des nuages vous invitait à contempler le ciel d’Île-de-France à travers l’une des plus belles vitrines que Paris ait conçues pour la nature. Alors que dans un musée on navigue entre les vitrines, ici notre regard traverse l’espace et derrière les parois de verre, nous observons quelque chose de plus grand que la vitrine elle-même.

Voir le détail
Flèche retour

Lumière

Effets de serres

Le musée des nuages vous invitait à contempler le ciel d’Île-de-France à travers l’une des plus belles vitrines que Paris ait conçues pour la nature. Alors que dans un musée on navigue entre les vitrines, ici notre regard traverse l’espace et derrière les parois de verre, nous observons quelque chose de plus grand que la vitrine elle-même.
[Orangerie du parc André-Citroën. Paris XVe, 23 mai 1998]

illustration
Retour à la page visite
Chaise longue Chaise longue

Mav / Val

Le musée des nuages intervenait ici pendant ces moments au cours desquels le visiteur retrouve la lumière naturelle lors de son périple dans le musée. Les chaises de toiles du musée des nuages orientées vers les baies vitrées comme une invitation à attarder le regard vers l'extérieur.

Voir le détail
Flèche retour

Lumière

Mac / Val

Au Musée départemental d'art contemporain du Val-de-Marne (Mac/Val), le musée des nuages accompagnait les visiteurs alors qu'il retrouvait la lumière naturelle lors de son périple dans le musée. Les chaises de toiles du musée des nuages orientées vers les baies vitrées l'invitaient à attarder son regard vers l'extérieur. Le paysage minéral, le tapis vert des pelouses et le « skyline » d'Ivry enchâssent un espace encore désordonné et imprévisible : le ciel d'Île-de-France. Plus loin, alors que se profile l'espace de restauration des visiteurs, le barman proposait des cocktails d'eau, conçus par le musée des nuages avec le concours du directeur artistique culinaire du restaurant : Gilles Stassart. Ailleurs, au sein de l'espace d'exposition, le pictogramme de la sortie de secours, était agrandi à 12 mètres carrés. Un personnage en taille réelle poursuivi par des flammes, indiquait au visiteur la direction à prendre pour éviter un réchauffement climatique intense qui nous obligerait à quitter les œuvres des yeux pour aller voir dehors si l'air est respirable. Si tout s'est passé normalement, un bloc note incontournable par sa taille attend le visiteur juste avant sa sortie. Il peut ainsi mettre en poche un nom ou un souvenirs avant de retrouver l'agitation de la ville ou partager ses impressions en ne détachant pas le feuillet. Pourtant, un événement aura échappé à son attention. Une œuvre déplacée sous ses yeux à une vitesse infinitessimale défiait ses facultés de perception. Dans les musées comme dans la nature, des mouvements imperceptibles se déploient hors de notre conscience.

illustration
Retour à la page visite
Icône énergie
L'énergie

L’énergie fossile est l’un des facteurs d’accélération de l’effet de serre nuisible au climat. La consommation d’hydrocarbures ne cesse de croître et nous savons qu’il est nécessaire de ralentir, de prendre notre temps. Écoutons notre corps et reposons-nous un moment dans une chaise de toile ; profitons de la lumière, partons dans les nuages et rêvons.

Nuages d'objets Nuages d'objets Nuages d'objets

Nuages d’objets

Un nuage est un phénomène d'accumulation suivi d'un épisode de dissémination. C'est un état transitoire qui rend palpable la circulation des fluides et des énergies. Considérons une exposition comme un nuage d'objets.

Voir le détail
Flèche retour

Lumière

Nuage d'objets, collection impermanente

Un nuage est un phénomène d'accumulation suivi d'un épisode de dissémination.
C'est un état transitoire qui rend palpable la circulation des fluides et des énergies.
Une collection impermanente consiste à exposer, puis à restituer les éléments collectés aux sources qui lui ont permis d'apparaître.
Considérons une exposition comme un nuage d'objets. Nos collections impermanentes sont constituées d'objets prêtés, que des personnes mettent en commun, le temps qu'une collection se forme puis se disperse et retourne aux prêteurs qui sont à l'origine de sa formation.
Nous demandons que les objets apportés aient une relation à l’un des composants d’un nuage : l’eau, l’air, la lumière, l’énergie et de nous expliquer en quoi. Une collection impermanente est moins une accumulation matérielle qu'un partage de points de vue autour d'une notion un peu nébuleuse qu'est-ce qu'un nuage ?

Trois périodes de formation des collections impermanentes :
1. le dépôt volontaire d'objets, classement et enregistrement avec les déposants prêteurs ;
2. le marquage des objets avec l’estampille musée des nuages ;
3. l'exposition de la collection impermanente ;
4. la restitution des objets et la remise de la carte de conservateur.
Entre ces grandes périodes, nous proposons des ateliers, des conférences scientifiques ou poétiques, des visites conçues en fonction des opportunités et des attentes exprimées. Nous éditons un mémoire que nous remettons aux participants.

Exemple de réalisation :
À la suite de l’inscription « musée des nuages » sur le château d’eau de Poitiers-Bellejouanne en 2015, le musée a réuni une collection d’objets prêtés par des particuliers ou des personnes morales. Chaque objet a été numéroté, classé, estampillé puis exposé. À la fin de l’exposition, le nuage d’objets a été dispersé et les prêts restitués. En récupérant leur bien, les prêteurs sont devenus conservateurs d’un objet appartenant à un musée qui leur appartient, puisque personne ne détiendra la totalité de cette collection, mais tous la partagent et disposent à ce titre d’un certificat nominatif de conservateur du musée des nuages.

illustrationillustrationillustration
Retour à la page visite
Conférences Conférences Conférences

Les conférences des nuages

Explorez les différentes conférences passées

Les conférences passées
Flèche retour

Lumière

Les conférences des nuages

illustration

Exemples de conférences passées :
Magie des nuages, l'eau dans tous ses états
par Rémy Fruchard, ingénieur divisionnaire, chef du centre météorologique de Poitiers (le 20 mars 2016)

La classification des nuages, de Lamarck à Luke Howard : histoire, science, poétique.
par Anouchka Vasak, maître de conférence en littérature française, auteure, collaboratrice d'Emmanuel Le Roy Ladurie, directrice adjointe du réseau « perception du climat » à l’EHESS, co-directrice de la collection MétéoS ;

Constable, peintre de l'histoire naturelle des cieux
par Pierre Wat, écrivain et historien d'art, maître de conférences et auteur de nombreux livres et essais, dont Turner : menteur magnifique et Constable, entre ciel et terre ;

Histoires du musée des nuages

par Sylvain Soussan, secrétaire du musée des nuages.


Paroles en l’air (ateliers d’écritures, lectures, audition)
Textes, poèmes, écrits lors d’ateliers d’écriture, tables rondes, échanges, associés à des œuvres littéraires ou musicales. Nous proposons aussi la constitution de play-listes et nous co-construisons ainsi des programmes de concert champêtres, autour d’un cocktail de clôture.

Dessine-moi un nuage
Exemple réalisé avec les écoles primaires de Poitiers (mise en pratique de la méthode inventée par le peintre Alexander Cozens).
En 1785, Alexander Cozens a publié une méthode de dessin de paysages s’appuyant sur le hasard. Par exemple : commencer par lâcher des gouttes d’eau sur une feuille blanche, puis cerner au crayon et appliquer ensuite des effets d’ombre en utilisant des valeurs de gris.
Ces techniques graphiques accordent aux formes des nuages une dimension « hasardeuse » le caractère aléatoire des phénomènes météorologiques inspire alors des formes libres et fertiles pour l’imagination.

Retour à la page visite